Drapeaux archives: Contrefaçon

Quelle loi pour une contrefaçon sur internet ?

La Cour de cassation a rendu le 26 septembre 2018 un arrêt dans une affaire opposant la société Pucci au groupe H&M et concernant la diffusion sur internet par le site www.hm.com/fr d’une collection de vêtements et d’accessoires conçue pour H&M par l’ex-directeur de Pucci.

choix de la jurisdiction loi compétente
Photo par Walkerssk sur Pixabay

Pucci, estimant que certains de ses modèles sont repris par H&M et qu’ils semblent émaner de sa société, assigne H&M et le créateur en contrefaçon de droit d’auteur et en concurrence déloyale.

La question du choix de la juridiction et de la loi compétentes était posée du fait que Pucci est italienne, H&M suédoise et que le site de diffusion est édité par H&M.

Le fait que les actes reprochés ont été réalisés sur un site rattaché à la France (zone .COM.FR) et écrit en français a permis de considérer que le public français était visé : la loi et les tribunaux français sont donc compétents.

Il s’agit là de l’application de l’article 5-2 de la convention de Berne pour la protection des œuvres littéraires et artistiques, selon lequel « l’étendue de la protection ainsi que les moyens de recours garantis à l’auteur pour sauvegarder ses droits se règlent exclusivement d’après la législation du pays où la protection est réclamée ».

 

Article rédigé par Gilles Escudier, associé du Cabinet LLR

Un cas particulier de contrefaçon de brevet : l’équivalence

Voici deux exemples récents de décisions dans lesquelles sont abordées les questions de contrefaçon par équivalence d’un brevet. Une occasion de rappeler les grandes lignes de l’application de la théorie des équivalents en France.

Contrefaçon, Brevet, Équivalence, Jurisprudence
Photo – gratisography.com on Pexels

Lire la suite Un cas particulier de contrefaçon de brevet : l’équivalence

Contrefaçon : ce qu’en pensent les Européens

L’innovation et la protection de la propriété intellectuelle ont-t-elles toujours leur place dans l’Europe qui traverse depuis quelques années une crise économique difficile ? La réponse est oui puisque, apparemment d’après une étude de l’EUIPO, plus de 97% européens jugent important le fait que tout inventeur, créateur et artiste puisse se voir protéger ses droit et être payé pour son travail. Cependant cette affirmation ne fait pas toujours l’unanimité selon les circonstances.
Lire la suite Contrefaçon : ce qu’en pensent les Européens